Le Syndicat Français des Miels

Découvrez l’histoire du miel et la genèse de notre syndicat

Histoire du Syndicat Français des Miels

Le Syndicat Français des Miels a été créé en 1969 à l’initiative d’entreprises conditionnant du miel en pot. Aujourd’hui, il est composé de 13 entreprises pour la plupart familiales, fortement ancrées dans le patrimoine local et ayant pour la plupart un historique d’apiculteurs. Elles sont rassemblées autours de valeurs et de convictions fortes : qualité et traçabilité pour l’ensemble des miels mis sur le marché. 

 

Aujourd’hui, les adhérents du Syndicat Français des Miels représentent 50 % des ventes en France. Ces entreprises sont engagées à soutenir durablement la filière apicole française et son développement. Depuis de nombreuses années, la production française de miel reste insuffisante. Le SFM se mobilise aujourd’hui aux cotés des autres acteurs de la filière apicole pour mieux structurer la filière, notamment via la création de l’interprofession INTERAPI.

Mission : développer la filière miel

Premier acheteur de miels français, le Syndicat du miel a pour mission d’accompagner le développement de la filière apicole en France, d’être l’interface entre les conditionneurs de miel, les pouvoirs publics et les organismes liés aux professions apicoles, d’informer les entreprises du Syndicat sur la réglementation, la qualité et la sécurité des produits, de promouvoir l’image des miels auprès des consommateurs et de créer des synergies pour soutenir les entreprises dans leur développement à l’international.

Un peu d’histoire autour de la consommation du miel

Le miel est le premier des condiments sucrés dont l’homme se soit servi. Grâce aux peintures rupestres laissées par les premiers hommes, nous savons qu’ils récoltaient et consommaient le miel sauvage. Il était également connu et consommé dans l’Antiquité et au Moyen-âge comme remède, condiment ou confiserie (hydromel, vin miellé, pain d’épices). Pour se procurer cette gourmandise très prisée, l’homme a voulu favoriser son exploitation en construisant des ruches.

3 000 ans d’apiculture

Les premières ruches remontent à l’Antiquité : des archéologues de l’Université Hébraïque de Jérusalem ont découvert, en 2007, 30 ruches intactes vieilles de 3 000 ans dans les ruines de Rehov, dans le nord d’Israël. L’apiculture était largement pratiquée dans l’Antiquité, notamment au Proche-Orient, où le miel était utilisé à des fins médicales, religieuses et alimentaires. 

 

Si l’apiculture date de 3 000 ans, le miel, lui, était déjà représenté sur des papyrus égyptiens il y a 4 500 ans. Dans le delta du Nil, les égyptiens l’utilisaient pour sucrer les aliments, soigner, mais aussi pour embaumer leurs morts.

 

Le miel a été utilisé comme édulcorant bien avant le sucre, qui n’est utilisé que depuis quelques siècles seulement. De nombreux paysans modestes s’en sont contentés jusqu’il y a encore peu de temps. Le Mi-Kong, « pain de miel » était un pain de froment au miel, qui est apparu au Xe siècle en Chine. C’est au travers des populations arabes que les européens d’Occident découvrent ainsi notre pain d’épice actuel au Moyen Age pendant les croisades.